Mathieu Debuchy et Niclas Eliasson au duel (R. Biard/Icon Sport)
Mathieu Debuchy et Niclas Eliasson au duel (R. Biard/Icon Sport)
Mathieu Debuchy et Niclas Eliasson au duel (R. Biard/Icon Sport)
Mathieu Debuchy et Niclas Eliasson au duel (R. Biard/Icon Sport)

Nîmes Olympique – AS Saint-Étienne : les groupes et les statistiques

Voici les groupes et les statistiques à retenir pour cette 30ème journée de Ligue 1 entre le Nîmes Olympique (18ème) et l'AS Saint-Étienne (16ème) ce dimanche 4 avril à 17h05.

Le Nîmes Olympique reçoit l’AS Saint-Étienne au Stade des Costières ce dimanche 4 avril à 17h05 pour le compte de la 31ème journée de Ligue 1. En cas de succès, les Nîmois pourraient revenir à un point des Verts. Après deux semaines de pause et une victoire contre Lille, leader du championnat, les Crocodiles aimeraient enchaîner par une victoire à domicile contre un concurrent direct au maintien.

Briançon de retour dans le groupe, Fomba suspendu

Indisponible depuis plus d’un mois après s’être blessé à la cuisse contre Bordeaux, le capitaine Anthony Briançon fait son retour dans le groupe tout comme Florian Miguel, sorti prématurément contre Montpellier suite à un choc à la tête. Karim Aribi retrouve également une place dans le groupe au détriment de Nolan Roux.

Un temps incertain, l’international norvégien Birger Meling (il a disputé l’intégralité des trois rencontres avec sa sélection) sera lui bien présent dans le groupe nîmois à l’instar d’Haris Duljević qui n’est pas rentré en jeu mercredi contre à la France avec la Bosnie-Herzégovine. En revanche, Mattéo Ahlinvi n’a lui pas été appelé par Pascal Plancque comme Antoine Valerio et Lucas Buades, laissés à la disposition de l’équipe réserve.

Pablo Martinez, blessé et probablement absent jusqu’à la fin de la saison, n’est pas disponible. C’est également le cas pour Sidy Sarr, le milieu sénégalais étant en phase de reprise avec la réserve. Enfin, Lamine Fomba, en progrès depuis l’arrivée de Pascal Plancque en tant qu’entraîneur, est suspendu pour ce match.

Le groupe stéphanois avec quelques absences

L’entraîneur stéphanois Claude Puel a décidé de convoquer 22 joueurs. Après la défaite 4-0 contre Monaco, les Verts souhaitent rebondir à Nîmes. Les coéquipiers de Denis Bouanga comptent quatre points d’avance sur les Crocodiles et se déplaceront avec quelques incertitudes.

En effet, aucun des trois gardiens convoqués n’a encore disputé de match en professionnel : Jessy Moulin, habituel titulaire, est blessé aux ischios et Stefan Bajic, remplaçant du premier nommé, est lui blessé à la cheville. De plus, Ryad Boudebouz (cheville), Yvann Maçon (ligaments croisés), Maxence Rivera (béquille), Timothée Kolodziejczak et Panos Retsos sont égalements absents côté stéphanois.

Cependant, l’ASSE enregistre pour cette rencontre le retour de l’expérimenté Romain Hamouma (en instance de départ) qui était indisponible depuis sept matchs, d’Adil Aouchiche et d’Arnaud Nordin, qui étaient eux positifs à la COVID-19 ces dernières semaines.

Plusieurs statistiques avant d’aborder la rencontre

Depuis que le Nîmes Olympique est remonté en Ligue 1, les deux équipes se sont affrontées à sept reprises : cinq fois en championnat et deux fois en Coupe de la Ligue. Le bilan est à l’avantage des Verts puisque Nîmes s’est incliné à quatre reprises pour trois matchs nuls (dont une qualification en Coupe de la Ligue aux tirs au but).

La dernière victoire des Crocodiles en première division contre l’AS Saint-Étienne remonte au 4 octobre 1975 avec des buts de René Girard et de Serge Dellamore (2-0). Autre statistique significative, depuis 45 ans (Division 1 et 2 confondues), le NO ne s’est imposé que trois fois face aux Verts.

En revanche, sur les cinq derniers matchs de championnat, le NO se positionne à la 8ème place du championnat là où les Stéphanois sont à la peine avec une 17ème place. De plus, Nîmes n’a perdu qu’un seul de ses sept derniers matchs en Ligue 1, engrangeant au passage 14 points sur 18 possibles : c’est à un point près le bilan obtenu par Jérôme Arpinon en 22 rencontres de Ligue 1.

Les deux équipes ont marqué chacune 30 buts cette saison en championnat. Pire défense de Ligue 1, le Nîmes Olympique a cependant retrouvé une certaine stabilité depuis début février : sur ses 8 derniers matchs, le NO a concédé 9 buts soit un de moins que l’ASSE sur ses 7 dernières rencontres.

À lire aussi